INTERVIEW : Rencontre avec Marie Myriam

0
1036

Marie Myriam

Marie Myriam nous a donné rendez-vous à l’Hôtel Edouard 7 pour nous parler de son livre « La fille du Ribatejo » et de son nouvel best of « 40 ans de carrière ».

JustMusic.fr : Pouvez-vous me dire quelques mots sur votre nouveau best of « 40 ans de carrière » qui sera disponible le 21 avril et sur votre livre « La fille du Ribatejo » qui sortira le 3 mai prochain ?

Marie Myriam : Ce best of est spécial car il y a des chansons qui ne sont jamais sorties en CD comme la version originale de « L’oiseau et l’enfant » de 1977. J’ai trouvé que c’était une bonne idée de faire ça et de rajouter des titres inédits comme le duo avec Jean-Louis Murat « Les adieux » que j’adore, un titre de Didier Sustrac « Soleil amigo » et le duo avec Nazaré Pereira « Il nous disait Marie ». On avait beaucoup de titres donc il a fallu faire des choix (sourire). L’album « Tout est pardonné » est passé du vinyle au CD, mais sinon tous les autres titres que j’ai fait n’existaient qu’en 45 tours. Quand on écoute ce best of, on ressent l’évolution et le disque se termine avec une chanson qui est un hommage à mon papa. Je l’ai écrite avec une amie qui a aussi perdu le sien mais un an après moi. La boucle est donc bouclée (sourire). J’ai voulu le sortir maintenant car j’ai commencé le 7 mai 1977 donc le 7 mai 2017 ça fera pile 40 ans. Je souhaitais les fêter avec un best of et un livre.
« La fille du Ribatejo » est une biographie et je raconte mon enfance au Kinshasa et mon arrivée en France. Je raconte tout, mes amours et aussi mes emmerdes (sourire). Je ne suis pas écrivain mais je raconte juste mon histoire avec mes mots.

JustMusic.fr : C’était difficile de l’écrire ?

Marie Myriam : Au moment de l’écriture ça va assez vite mais lorsque je me suis relu, je me suis aperçu que c’était comme une thérapie et ça m’a fait beaucoup de bien. Mettre des mots sur des douleurs est une bonne chose.

JustMusic.fr : Dans votre livre vous dites que vous vouliez devenir vétérinaire et au final vous êtes chanteuse. Si vous n’aviez pas rencontrée Roblès Monteiro, un ami guitariste de vos parents qui vous a poussé à prendre des cours de chant, et Jean-Paul Cara qui vous a permis de participer à l’Eurovision, auriez-vous été chanteuse ?

Marie Myriam : Je n’en ai aucune idée… C’est vrai que Jean-Paul m’a entendue chanter un jeudi soir, mais si il était passé un vendredi, il ne m’aurait jamais vue. J’aurais peut-être fait aussi une carrière mais totalement différente de celle que j’ai. Je pense avec du recul qu’il n’y a pas de hasard car à la base je n’étais pas sélectionnée, on m’a repêchée à la dernière minute car ils en ont pris 14 au lieu de 13. J’ai rencontré beaucoup d’embuches et au final j’ai participé à l’Eurovision et j’ai même gagné (sourire). Comme Cendrillon, je suis partie en bus citrouille et je suis rentrée en Rolls carrosse (rires). Quand c’est écrit, les choses se font quels que soient les obstacles. Pareil pour l’écriture du livre qui a été difficile…

JustMusic.fr : J’imagine car vous avez été très honnête et que vous avez raconté des choses très personnelles…

Marie Myriam : J’ai voulu me dévoiler car même si je n’aide qu’une seule personne qui a vécu les mêmes choses que moi comme notamment la perte de quelqu’un de cher, ce sera une petite victoire. Je parle aussi de mon avortement car Patrick Sébastien l’avait déjà raconté dans son livre, et j’ai voulu donner mon point de vu. je n’avais pas encore un gros ventre, j’avais juste la poitrine qui avait gonflée mais je l’ai très mal vécu cet avortement.

JustMusic.fr : Le regrettez-vous aujourd’hui ?

Marie Myriam : Oui parce qu’avec le recul, je pense qu’avoir un bébé n’était pas un frein à ma carrière. Mais à l’époque j’avais 20 ans et je voyais les choses différemment. J’ai beaucoup souffert de cet avortement et si mon histoire peut faire réfléchir une maman, ce sera bien. En 40 ans, c’est la première fois que je raconte ma vie et c’est pour ça que je dis que la boucle est bouclée et pour le moment ce n’est qu’un au revoir.

Marie Myriam JustMusic.fr

JustMusic.fr : Votre fille a tenté le casting de la saison 3 de la « Nouvelle Star ». Où en est-elle et la soutenez-vous dans cette carrière de chanteuse ?

Marie Myriam : J’encourage tous mes enfants à faire ce qu’ils ont envie de faire pour qu’ils puissent réaliser leurs rêves. On ne fait que passer dans ce monde alors il faut faire ce qui nous plaît le plus possible. Ma fille a été inscrite par un ami qui l’a fait aussi et elle m’a appelée pour me demander mon avis. Je l’ai encouragée car je savais qu’elle voulait chanter, mais je n’avais jamais entendu sa voix. Il a fallu que j’attendes de la voir à la TV pour l’écouter (sourire). Elle n’est pas allée jusqu’au bout mais cette expérience lui a fait du bien. Maintenant elle s’épanouit dans son travail chez Disney où elle présente des spectacles. Elle s’éclate et c’est ça le plus important. Je veux que mes 4 enfants et mes petits-enfants s’épanouissent quelle que soit leur activité et l’argent qu’ils gagnent. L’important c’est la vie et ce que l’on veut en faire.

JustMusic.fr : L’Eurovision se déroulera le 13 mai alors bien entendu, pouvez-vous me donner votre avis sur Alma et son titre « Requiem » ?

Marie Myriam : Aujourd’hui pour l’Eurovision, il faut quelqu’un de frais et elle l’est, quelqu’un de beau et elle est jolie, et sa chanson est vraiment bonne… Alors why not ? Ça fait 39 ans que je dis why not et je continue pour la 40ème année (sourire). C’est la même équipe qu’Amir et il est arrivé 6ème alors Alma a toutes ses chances. Pour le moment c’est l’Italien qui est premier dans les sondages, mais bon comme en politique, il y a toujours des erreurs (sourire). Enfin la musique fait moins de mal que la politique, et je préfère être à ma place car je serais une mauvaise femme politique (rires).

JustMusic.fr : Quels conseils lui avez-vous donné ?

Marie Myriam : Je lui ai dit qu’au moment où on allait l’annoncer et qu’elle sera en train d’avancer jusqu’au micro, il faudra qu’elle pense très fort que c’est possible et qu’elle y croit. Ensuite dès qu’elle commencera à chanter, il faudra qu’elle soit prête pour tout donner.

JustMusic.fr : Pourquoi pensez-vous que nous n’avons plus gagné depuis votre participation ?

Marie Myriam : Parce qu’on avait des chansons qui ne sonnaient pas assez internationales. Nathalie André l’a compris et on a vu le résultat avec Amir. L’Eurovision n’est plus ce que c’était à mon époque et aujourd’hui il faut en profiter pour avoir une carrière par la suite. Cette émission ne peut être que positive pour les chanteurs. Même si j’adore « The Voice », là, c’est encore mieux car c’est international. En Italie, ils prennent le gagnant du festival de Sanremo pour l’Eurovision. On devrait aussi se référer à une plus grande majorité pour choisir notre candidat qu’à 2 ou 3 personnes. Pourtant on a de bonnes chansons et de bons chanteurs en France, mais on a l’impression que ce n’est pas le cas.
En Australie, aussi ils avaient pris une gagnante de « The Voice » pour représenter leur pays. Chez nous, il y a un peu une guerre entre TF1 et France 2 donc ça ne sera pas possible (sourire).

JustMusic.fr : Vous terminez votre livre en remerciant le public et en disant que pour vous le moment est venu de vivre une autre aventure. Quelle sera cette nouvelle aventure ?

Marie Myriam : J’ai passé 39 ans à planifier ma vie privée et ma vie professionnelle… Là, j’ai décidé de ne plus le faire, mais juste après ma promo car là pour le coup, c’est très planifié (rires). Je vais laisser faire le temps… Pour le moment je n’ai plus envie de chanter car je ne veux pas mentir au public et me mentir à moi-même. Quand je me retourne et que je relis tout ça je trouve que j’ai été très chanceuse. J’ai eu une bonne étoile et je lui dis merci car j’ai rencontré des gens extraordinaires, j’ai chanté dans de nombreux pays, j’ai vécu des choses magnifiques… Je suis très reconnaissante de tout ça et je n’attends rien d’autres et personne ne m’attend. J’ai 60 ans et tout va bien (sourire) ! Je pense que je vais commencer à apprendre à vivre plus cool, mais je vais attendre la fin de cette promo (éclat de rire).

Retrouvez Marie Myriam sur Facebook et sur Twitter.

Marie Myriam JustMusic.fr Interview

Marie Myriam JustMusic.fr Dédicace

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY