INTERVIEW : Rencontre avec Julien Geloën

0
2633

Julien Geloën JustMusic.fr

Nous sommes partis à la rencontre de Julien Geloën qui avant de remporter « Secret Story » était et est toujours DJ. Musique, comédie, animation… il fourmille de projets et c’est avec une grande gentillesse qu’il a répondu à toutes nos questions. 

JustMusic.fr : Tu as été révélé par « Secret Story » l’année dernière mais tu es DJ avant tout. Peux-tu me parler de ton parcours avant l’émission ? 

Julien Geloën : Ma mère était prof de musique, puis elle est descendue dans le sud de la France pour chanter à l’opéra de Nice et elle jouait aussi du violon. J’avais 5 ans et elle m’a demandé de choisir un instrument. J’ai choisi le piano et elle m’a inscrit au conservatoire où j’ai passé plusieurs cycles. Et ensuite je me suis mis au saxophone. Je me souviens que ça me plaisait mais il faut avouer que ma mère me forçait un peu et parfois je rentrais des cours en pleurant car j’avais des professeurs difficiles. Aujourd’hui, avec le recul, je ne le regrette pas et au contraire je remercie ma mère (sourire). En parallèle, je jouais dans un groupe de jazz dans une école privée et je prenais plus de plaisir car c’était moins strict.

Vers 16/17 ans, les platines étaient à la mode et je me suis dit que pour draguer les filles, c’était mieux de faire le DJ que d’être derrière un piano (sourire). J’ai commencé à jouer dans des mariages, des soirées privées, pour mes potes… et ça se passait super bien. Il ne faut pas le dire mais à 17 ans, j’étais déjà DJ résident dans un pub tous les vendredis et samedis soirs (sourire). Cependant, je continuais mes études, j’ai passé mon bac car mes parents me laissaient gagner un peu d’argent à condition d’étudier et d’avoir de bonnes notes. Je me suis fait des contacts, j’ai mixé dans quelques festivals du sud de la France et puis j’ai obtenu mon BTS. Je suis devenu vendeur/commercial dans l’automobile en CDI, et je continuais mes soirées.

Un jour, le patron de la boite où je mixais le week-end voulait m’avoir tous les jours. Je n’avais que 23 ans alors j’ai décidé de démissionner et à partir de mai 2016, je suis devenu DJ à plein temps. Je me suis éclaté mais je pensais déjà à la rentrée car en septembre c’est un peu plus calme. Je me suis demandé si j’allais aller à Paris pour la musique ou encore à Londres car leur style musical me plaît plus. Mais au mois de juin, j’ai été contacté pour « Secret Story » et j’ai accepté car je me suis dit que ça pouvait peut-être m’aider pour la suite, même si je savais que ça pouvait aussi me fermer quelques portes. La musique c’est ma passion, mais la TV me plaisait également et c’était l’émission de téléréalité que je préférais. Fin août, j’ai donc décollé pour Paris et pour une nouvelle aventure (sourire).

JustMusic.fr : Tu as bien fait car tu as gagné, mais aujourd’hui que penses-tu de cette expérience. Est-ce que ça t’a aidé justement ? 

Julien Geloën : « Secret Story » a été une aventure exceptionnelle et je m’en souviendrai toute ma vie ! J’ai eu de très bons moments mais aussi de très difficiles, car je t’avoue que l’enfermement n’est pas une chose évidente. Je me suis retrouvé sans mes platines et je devais écouter de la musique que la production ou que les autres candidats choisissaient. Je peux te dire que je suis passé par certains moments musicaux difficiles et je n’avais qu’une seule envie : retrouver mon ordinateur pour écouter mes sons (sourire). Mais bon, j’ai eu la chance de gagner grâce au public donc c’était génial !

Côté musique, ça m’a ouvert des portes pour aller mixer dans des boites à travers la France et j’ai pu aussi faire quelques bookings. Mais au niveau de la musique électronique qui me tient à coeur, ça m’a fermé des portes car certains pensent que je me suis mis à faire le DJ après l’émission et pour gagner de l’argent. Comme je te l’ai dit, pour moi la musique est une passion qui a commencé depuis mon enfance et j’étais déjà DJ bien avant de participer à « Secret Story ». J’ai rencontré des artistes qui m’ont dit qu’ils se sont faits tout seuls, qu’ils ont gagné leurs followers petit-à-petit… J’ai beaucoup de respect pour eux car c’est vrai que la TV m’a beaucoup aidé pour la notoriété. Heureusement que les mentalités évoluent et que lorsque je rencontre certains directeurs artistiques, ils s’aperçoivent que je ne suis pas là pour rigoler et que je suis professionnel. Je commence à avoir des opportunités et j’ai pu mixer pour la soirée « Little Italy Paris », pour la soirée « La belle musique » au FAUST… Un jour, j’arriverai peut-être à mixer dans tous les clubs de Paris, j’en suis encore loin mais c’est le défi que je me donne (sourire).

JustMusic.fr : En attendant, tu fais des interviews d’artistes pour TF1 alors que t’apporte ce nouvel exercice ? 

Julien Geloën : Le fait que le groupe TF1 me fasse confiance pour animer des interviews m’a fait énormément plaisir et me permet d’apprendre un métier que je ne connaissais pas. Je le prends comme un apprentissage et ça me donne l’occasion de rencontrer des artistes français mais aussi internationaux, donc je m’exerce aussi en anglais et ça, c’est génial (sourire).

JustMusic.fr : Quels sont tes prochaines interviews ?

Julien Geloën : Le collectif Métissé le 14 juin et dans la même journée une artiste britannique Clare Maguire. J’ai hâte car je vais devoir poser mes questions en anglais et les traduire simultanément en français comme j’avais pu le faire pour JP Cooper. Je n’aurai pas droit à l’erreur car c’est du direct et je vais devoir faire en sorte que tout se déroule bien pour ne pas ennuyer les téléspectateurs. Le lendemain, je vais interviewer Christophe Beaugrand et Sandrine Quétier pour parler de  « Ninja warriors ». Je vais peut-être tester le parcours donc on va voir ce que ça donne . On va bien rigoler (sourire).

JustMusic.fr : Tu prends également des cours au Cours Florent. As-tu des projets dans la comédie ? 

Julien Geloen : C’est aussi ma maman qui m’a poussé là-dedans car quand j’étais petit, j’ai fait de la figuration pour de l’opéra. Bien sûr, je ne chantais pas car je suis très mauvais (sourire), mais j’ai joué notamment  le fils de Madame Butterfly à l’âge de 8/9 ans dans une grosse production. Après « Secret Story », elle m’a conseillé de faire les Cours Florent et c’est vrai que ça m’aide beaucoup à gérer mon stress car, même si je suis passé à la TV, je suis quand-même stressé quand je me retrouve devant beaucoup de personnes. Pour le premier cours, je ne connaissais personne et on avait un exercice qui était de marcher dans la pièce et de pousser des cris lorsqu’on se croisait. Au début, je n’avais qu’une envie, c’était de rentrer chez moi, mais au fur et à mesure je me suis pris au jeu et tout s’est très bien passé (sourire). Pour mes interviews, ça m’aide aussi et si ça peut me permettre de participer à des films ou à des séries, ce serait vraiment sympa. C’est un milieu qui m’intéresse aussi, même si je ne l’ai pas encore fait; mais je sens que ça pourrait bien me plaire.

JustMusic.fr : As-tu reçu des propositions ?

Julien Geloën : Pas pour le moment ou ce sont des propositions au conditionnel… rien de concret. Je ne baisse pas les bras car ça peut arriver à tous moments donc je me tiens près (sourire).

JustMusic.fr : La téléréalité c’est terminé ?

Julien Geloën : Je n’ai pas envie d’y retourner tout de suite car celle qui m’intéressait le plus, c’était « Secret Story ». J’ai, bien entendu, reçu plein de propositions et c’est normal, mais ça risquerait de me mettre des bâtons dans les roues pour la musique et le cinéma. Je suis en train de travailler pour modifier cette image de téléréalité pour que les gens arrêtent de dire que nous sommes tous des idiots ou des nuls dans les domaines artistiques. Si les gens arrivent à se dire que je suis bon en tant que chroniqueur, comédien ou dans la musique même si j’ai gagné « Secret Story »,  ce serait un rêve !

JustMusic.fr : En ce moment, on peut lire sur le net que tu allais être chroniqueur pour la prochaine saison de « Secret Story ». Info ou intox ?

Julien Geloën : Comme pour Emilie qui est revenue pour le debrief, c’est logique d’utiliser le gagnant pour la nouvelle saison. J’aimerais avoir un vrai rôle plutôt que simplement donner mon avis. C’est vrai qu’on peut lire plein de choses sur le net mais, comme toujours, il n’en faut pas beaucoup pour que ça en fasse des tonnes. Pour le moment, je suis en discussion avec « EndemolShine » et rien n’est fait. Il est possible qu’on me revoit sur le debrief de la saison 11 et tout sera dévoilé au moment venu. On en est encore très loin car ils sont au tout début des castings et généralement, tout se fait à la dernière minute.

JustMusic.fr : En tant que gagnant, quels conseils peux-tu donner aux futurs candidats ? 

Julien Geloën : Honnêtement, je ne me voyais pas gagnant car j’avais décidé de rester moi-même et, dans la téléréalité, on a l’habitude de voir des gens qui sont dans l’excès. J’avais prévenu tous mes potes que j’allais rentrer au bout d’un mois car je ne pensais pas aller si loin. Ce qui a payé est que je suis resté moi-même et que je suis resté fidèle à mes valeurs. La plupart des gagnants se sont mis en couple et ça a fait des histoires. Même si je suis arrivé en couple, je ne me suis mis avec personne par la suite et je n’ai pas eu de gros clashs. Je suis seulement resté moi-même avec ma bonne humeur et j’ai eu la chance de gagner. Peu importe le résultat, il ne faut pas jouer un jeu pour ne rien regretter à la fin. Les images restent et il faut pouvoir tout assumer. Ça a marché pour moi donc ça peut peut-être recommencer, en tout cas, le naturel, il n’y a rien de mieux (sourire) !

JustMusic.fr : Tu continues tes interviews, les Cours Florent… Où vas-tu mixer prochainement  ?

Julien Geloën : Je n’ai pas encore de dates planifiées mais on est en train de voir pour une soirée au « Zig Zag » pour octobre. J’adore ce club et la scène est magnifique. On l’appelle le chaudron car la foule est concentrée et ça me fait penser à une salle de théâtre. Je suis ouvert à toutes propositions mais, pour le moment, il n’y a pas de grosses dates de prévues.

JustMusic.fr : Quels sont tes coups de coeur musicaux du moment ?

Julien Geloën : Je me déplace en scooter donc je n’écoute pas la radio, mais à la maison, j’ai une enceinte qui est connecté avec des radios sur le net. J’écoute « Deep FM », « Rinse FM », « BBC 1 », « Ibiza Global Radio »… Je ne suis pas connecté avec ce qu’il se passe dans les charts en France car j’écoute beaucoup de sons sur Beatport. En ce moment, j’adore un artiste qui s’appelle Latmun et mes influences sont très underground. Aujourd’hu,i je ne veux plus retourner dans des soirées comme je le faisais avant et me mettre à télécharger le top NRJ juste pour faire du commercial. Je prenais du plaisir à voir les gens danser mais je ne m’épanouissais pas. Lorsque j’ai joué au FAUST, j’ai choisi mes morceaux et de voir que ça plaisait au public, état un réel plaisir. Je n’écoute plus que de la deep, de la tech, de la house, un peu de tropical pour me détendre et aussi « TSF Jazz » car le matin je préfère rester au calme et c’est mon petit plaisir (sourire).

JustMusic.fr : Pour terminer, as-tu un message à adresser au public ? 

Julien Geloën : Je suis très content car j’ai toujours ma team que j’appelle mes petits loups. Ils me soutiennent au quotidien et ils m’apportent beaucoup de bonheur. Il y a des personnes qui m’ont découvert après « Secret Story » dans des soirées et les personnes qui me suivent, évoluent donc c’est super intéressant. Je vois dans les stats qu’ils sont moins jeunes qu’au début, que j’ai de plus en plus de garçons et c’est pas mal car, quels que soient mes projets, c’est important d’être soutenu par un public éclectique. Au début, quand je faisais des bookings en boite, les plus jeunes étaient déçus car ils ne pouvaient pas venir. J’ai donc organisé des rencontres en journée pour pouvoir les rencontrer. Aujourd’hui, ça évolue et c’est important pour moi. Ils comptent énormément pour moi et c’est pour eux que je fais cette interview avec toi. J’espère qu’ils vont continuer à me suivre pour de belles années encore (sourire).

Retrouvez Julien Geloën sur Facebook et sur Twitter.

Julien Geloën Interview JustLusic.fr

Julien Geloën Dédicace JustMusic.fr

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY