INTERVIEW : Rencontre avec Suarez

0
915

Suarez JustMusic.fr

Nous avons rencontré Marc du groupe Suarez pour en savoir plus sur la sortie de leur nouvel album « Ni rancoeur ni colère » lors d’une grosse journée de promotion chez Sony Music.

JustMusic.fr : Vous êtes des stars en Belgique mais peux-tu présenter le groupe au public français ?

Marc (Suarez) : On est un groupe belge, on fait de la pop et on chante en Français. Notre particularité est que nous sommes multiculturels car il y a 4 membres qui sont Malgaches et moi je suis Belge. Nous sommes assez atypiques et c’est assez déstabilisant de voir 4 Malgaches faire de la musique avec un blanc (sourire). Cependant, ça fonctionne bien depuis une dizaine d’années, on est déjà venu en France et on va tenter une nouvelle fois avec ce nouvel album.

JustMusic.fr : Votre nouvel album « Ni rancoeur ni colère » sortira donc en mai prochain alors peux-tu me parler de la création de vos nouveaux titres ainsi que les différentes collaborations ?

Marc (Suarez) : C’est un album qu’on a créé de manière différente pas rapport aux précédents car avant, on était plus sur la recherche de sons, des gimmicks… d’une esthétique avant le titre. Cette fois, on a créé les chansons avant d’y rajouter notre univers. Le processus a été différent et on a eu la chance de pouvoir travailler avec de chouettes paroliers. Barcella qui est un chanteur mais il a aussi écrit pour de nombreux artistes dont les Fréro Delavega. Il a écrit les trois quart de l’album et ça a très bien matché avec nous. On a une fois de plus travaillé avec les talentueux Ben Mazué et Antoine Hénaut qui est Belge. Et pour finir, Bensé un artiste français. Comme pour tous nos albums, nous avons tout fait nous-mêmes car nous voulons tout contrôler de A à Z (sourire).

JustMusic.fr : Quels sont les thèmes de vos nouvelles chansons ?

Marc (Suarez) : On part essentiellement d’amour, car c’est un thème universel qu’on aime chanter et aborder sous des angles différents. On veut faire en sorte que ça parle au plus grand nombre. « Ni rancoeur ni colère » parle d’une histoire d’ex et tout le monde a déjà connu ça.

JustMusic.fr : Peux-tu me présenter ce premier extrait qui porte le même titre que l’album ?

Marc (Suarez) : « Ni rancoeur ni colère » est un titre essentiellement pop qui parle d’une histoire d’ex mais ça se termine plutôt bien. La fille a trompé le gars comme toutes les filles (rires), mais à la fin de l’histoire, il s’en trouve une autre (sourire). J’aime chanter l’amour, j’aime chanter la tristesse et le danger de l’amour, mais au final j’aime chanter la jouissance de l’amour qui finit bien (sourire). Cela résume l’état d’esprit de Suarez qui est toujours positif et ensoleillé. On part d’une histoire triste et on arrive à un dénouement plutôt heureux.

JustMusic.fr : C’est du vécu ?

Marc (Suarez) : Il y a une part de vécu dans nos chansons, exactement (sourire).

JustMusic.fr : Et comment s’est déroulé le tournage du clip ?

Marc (Suarez) : C’était un moment particulier car je voulais tourner ça en plan-séquence afin d’avoir un clip dynamique et qui puisse se faire d’une traite. J’adore ce concept et je voulais aussi travaillé avec un réalisateur Brice VDH avec qui on avait déjà collaboré et qui a fait les derniers clips de Julien Doré. Je lui ai parlé de l’idée et il m’a proposé de faire un « vrai-faux » plan-séquence, c’est-à-dire qu’au lieu de tourner en une fois, on a un peu triché (sourire). Il m’arrive plein de péripéties et finalement je reste positif, sans rancoeur, sans colère. Il m’a ensuite suggéré qu’on filme l’envers du tournage, j’ai trouvé que c’était une très bonne idée et j’adore le résultat.

JustMusic.fr : Tu me disais que ce nouvel album était différent des précédents alors peux-tu me donner un mot pour décrire vos premiers opus ?

JustMusic.fr : « On attend » (2008) :

Marc (Suarez) : Je dirais « l’innocence » car c’était le premier et on a juste fait des chansons sans réfléchir à l’après.

JustMusic.fr : « L’indécideur » (2010) :

Marc (Suarez) : « Efficace » car après l’innocence, on a cherché à être efficace. Il y a d’ailleurs une chanson qui s’appelle « Qu’est-ce que j’aime ça », c’est le seul titre qui a marché en France et on voulait avoir quelque chose qui puisse rester dans l’esprit des gens.

JustMusic.fr : « En équilibre » (2014) :

Marc (Suarez) : C’était un album « mâture » où l’on a lié l’efficacité et l’innocence. On a mis plus de contenu et c’est là qu’est arrivé Ben Mazué. On savait ce qu’on faisait mais on voulait le faire de manière un peu plus élégante (sourire).

Et pour le nouvel album je dirais que c’est celui de la « sérénité » où l’on oublie l’efficacité et la recherche du son à tout prix. On a eu envie de raconter des histoires sans se trahir.

JustMusic.fr : Tu es également coach dans la version belge de « The Voice » alors peux-tu me parler de cette expérience ?

Marc (Suarez) : « The Voice » est une expérience qui m’a été proposée il y a maintenant 4 ans. Je l’ai fait pendant 2 ans, j’ai arrêté et là, je viens de reprendre pour la troisième fois. Je suis revenu car c’est une émission où on rencontre énormément de gens. En général, dans la musique, on ne fait que se croiser et on n’a pas vraiment l’occasion de rencontrer de nouveaux talents. « The Voice » est un point de rendez-vous où l’on en voit 150 et il y a des gens incroyables comme Alice On The Roof que j’ai rencontrée grâce à l’émission. C’est une aventure excitante car on peut être témoin voire même participer à la genèse de quelque chose. Je suis revenu cette année car j’avais envie de retrouver tout ça. Alice a changé ma vie car elle a fait de moi un producteur et grâce à elle, j’ai créé une maison de disques.

JustMusic.fr : Aurais-tu pu le faire en tant que talent ?

Marc (Suarez) : Je ne pense pas que je me serais aventuré dans « The Voice » car c’est assez périlleux (sourire). Quand on est innocent et qu’on ne connaît pas les médias c’est assez dangereux. Le retour de la TV peut être violent… Après toutes ces années, j’ai appris à gérer tout ça, mais quand on est jeune, je ne pense pas que ce soit facile.

JustMusic.fr : Excepté Alice On The Roof, vas-tu écrire pour d’autres artistes ?

Marc (Suarez) : Entre Suarez et Alice On The Roof je n’ai pas assez de temps en 24 heures (sourire). Hier, j’ai commencé à travailler sur le deuxième album d’Alice, et comme j’aime faire les choses proprement et bien je préfère me limiter à ces deux projets pour le moment. Techniquement, je n’ai pas le temps de bien faire plus de choses (sourire).

JustMusic.fr : Vous avez fait des premières parties d’artistes prestigieux comme Vanessa Paradis, Thomas Dutronc, Olivia Ruiz, Julien Doré… Quels souvenirs en gardes-tu et qu’as-tu appris avec cet exercice ?

Marc (Suarez) : J’ai appris à gérer une foule car avec des artistes reconnus, on a la chance de se produire devant de nombreuses personnes. On doit aussi les convaincre en peu de temps et je pense que c’est une bonne école. Maintenant pour nos concerts, je peux gérer tout ça, mais le problème c’est que j’ai trop bien appris et j’ai tendance à vouloir démarrer nos concerts trop rapidement (sourire). Du coup je me freine, j’interprète des chansons plus calmes pour monter en puissance petit-à-petit (sourire). J’en garde de très bons souvenirs ! D’ailleurs, on a eu l’occasion de chanter dans les arènes de Bayonne avec Yannick Noah et c’était incroyable !

JustMusic.fr : Quels sont tes critères pour changer vos premières parties ?

Marc (Suarez) : C’est souvent l’humain qui prime au-delà de l’artistique. La qualité est souvent là mais je choisis des gens simples comme la philosophie de notre groupe. Il faut qu’il puisse créer une bonne ambiance avant qu’on puisse nous produire nous (sourire).

JustMusic.fr : A quand un concert à Paris ?

Marc (Suarez) : Pour le moment ce n’est pas prévu mais j’espère que cela se fera le plus vite possible car on a très hâte de jouer chez vous !

JustMusic.fr : Pour terminer, as-tu un message à passer au public français ?

Marc (Suarez) : Chers amis français, on arrive et on a hâte de faire le tour de la France pour jouer nos chansons. Il y a encore beaucoup de belles choses à faire ici (sourire) !

Retrouvez Suarez sur Facebook et sur Twitter.

Suarez Interview JustMusic.fr

Suarez Dédicace JustMusic.fr

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY